Accès direct au contenu principalVous êtes actuellement en mode textuel : Retour au mode visuel

Accès direct au menu principal

Qui sommes-nous ?

Mode textuel Imprimer Taille du texte A+ A-
Vous êtes ici Accueil > Qui sommes-nous ?

Présentation

Une histoire centenaire…

Créées en 1915 pour venir en aide concrètement aux orphelins de la Grande Guerre, les Pupilles de l’Enseignement Public (PEP) sont reconnues d’utilité publique en 1919.

En facilitant cette création et en définissant ses objectifs, l’Etat utilise le relais d’une association pour prolonger l’action de l’école publique par des missions pédagogiques, éducatives et sociales. Ainsi, s’est constituée dès cette époque la notion d’association complémentaire de l’école publique.

Haut de page

Des valeurs ouvertes…

L’autonomie… Précurseurs, les PEP sont attachées, dès 1915, à maintenir sur leur lieu de vie des enfants à besoins particuliers. Toujours en mouvement, elles se fondent aujourd’hui sur un engagement permanent à garantir l’égalité des chances de chacun (enfants, adolescents, adultes) dans son accès à l’autonomie et la citoyenneté, renforcé par les évolutions législatives, notamment la loi du 11 février 2005.

La laïcité… Cette association s’enracine au cœur d’un mouvement républicain et laïc. Elle assume avec fierté les valeurs du service public dans la gestion de ses activités.

La solidarité… Elle porte haut les valeurs ouvertes d’égalité, de justice sociale et de respect. Les PEP sont un mouvement d’esprit humaniste, rejetant toute forme de ségrégation à l’égard des jeunes et adultes victimes de pauvreté, d’exclusion sociale et/ou de handicap.

Haut de page

Les PEP, un réseau structuré dans les différents niveaux de territoires.

Au niveau national, les liens entre l’ensemble des associations « PEP » permettent de transférer les compétences pour porter un projet d’une association à une autre : les PEP accueillent 300 000 personnes, grâce à 2000 administrateurs, plus de 17 000 salariés (et 1000 fonctionnaires de l’Education Nationale), plus de 500 établissements et services, une centaine de centres de vacances, pour un flux financier de plus de 700 millions d’euros.

  • Une Fédération nationale, reconnue d’utilité publique, dont la mission est de représenter, d’animer, de défendre au niveau national les valeurs portées par le mouvement. Elle permet de donner cohérence à l’action des 120 associations sur les territoires.
  • 22 Unions régionales, dont l’URPEP Rhône-Alpes, qui a pour objectifs de favoriser la concertation entre toutes les associations PEP de la région ; de contribuer à la promotion des activités des associations départementales PEP et de coordonner les actions à caractère régional, notamment la formation et l’information des bénévoles et salariés ; elle peut gérer des services et représenter les PEP au niveau régional.
  • 97 associations départementales (AD) ou territoriales (comme les PEP Sud Rhône-Alpes), qui, dans tous les départements rhônalpins, représentent le mouvement à un niveau de proximité, et sont les gestionnaires des structures et des actions de solidarité.

Haut de page

Les PEP, un acteur solidaire au service de l’éducation, des loisirs, de l’école.

Les PEP sont des acteurs :

  • De la solidarité à l’égard des élèves scolarisés dans l’enseignement public dont les familles rencontrent des difficultés sociales ou financières, grâce, notamment, à une collecte auprès des familles (« le sou des Pupilles »).
  • Du développement de l’éducation et des loisirs : actions pédagogiques, éducatives, culturelles (classes transplantées, centres de vacances et loisirs, classes de découvertes)
  • Des politiques éducatives de proximité, plus particulièrement pour la création de pôles petite enfance destinés à l’accueil d’enfants, notamment handicapés.
  • Dans chaque département se trouvent des Services d’Assistance Pédagogique A Domicile (SAPAD) qui proposent, en lien avec l’Inspection Académique, aux élèves momentanément déscolarisés suite à un problème de santé, une aide pédagogique à domicile ou sur le lieu de soins (hôpital, centre de rééducation fonctionnelle…).
  • Les PEP ont également joué un rôle dans la formation des auxiliaires de vie scolaire (AVS), ou dans la gestion d’AVS en fin de contrats

Haut de page

Les PEP, des actions portées avec les pouvoirs publics et certains partenaires :

Les PEP, liés historiquement à l’Education Nationale, à l’éducation populaire et aux fédérations de vacances, promeuvent la signature de contrats pluriannuels (CPOM) avec leurs financeurs.

Ils sont partenaires des associations qui portent des valeurs proches, et qui travaillent dans le même champ professionnel que leurs établissements ou services.

Les PEP en Rhône-Alpes sont en relation avec des laboratoires de recherche, les centres de ressources, les services spécialisés du secteur sanitaire sur les déficiences sensorielles, psychiques, mentales, intellectuelles et ont des relations privilégiées avec les services de pédiatrie et de psychiatrie.

Un acteur représentatif, présent dans les MDPH (CDAPH), CDCPH, Handiscol, Comités d’entente départementaux, régionaux, nationaux, comités de pilotage des schémas départementaux sociaux et médico-sociaux, groupement des cadres de direction etc. et, demain, dans les instances de l’ARS.

Haut de page

Les PEP, un acteur pluri-compétent du secteur médico-social

Les PEP accompagnent en Rhône-Alpes des personnes porteuses de handicap très divers : déficiences intellectuelles, troubles du comportement, handicaps psychiques, physiques, sensoriels (visuel et auditif), et de tous âges, de la petite enfance à la personne âgée.

Enfants et adolescentsAdultes
11 SESSAD : 226 places 1 ESAT de 40 places
9 IME : 413 places 1 MAS de 25 places
4 ITEP : 86 places 1 SAVS de 12 places
3 CMPP : 1200 enfants accueillis 1 foyer résidence et des appartements d’accès au logement : 24 places
2 Internats scolaires/sociaux : 90 places 1 accueil de jour Alzheimer : 12 places
SSEFIS : 35 places
Structures SARADV
1 centre ressources (CTRDV) accueillant 500 enfants par an en moyenne 1 CRP (l’IFMK DV) de 65 places
1 CAMSP (pour DV) : 90 enfants accueillis
15 services territorialisés pour déficients visuels (8 SAAAIS, 6 SAFEP, 1 SAMS) : 327 places

Le SARADV : un dispositif global d’accompagnement territorialisé : Le projet de Soins d’Accompagnement Rhône-Alpes des Déficients Visuels (SARADV) est issu de la restructuration du dispositif existant dans le Rhône, et déployé depuis 2005 dans les 8 départements. Il a mobilisé différents partenaires : l’ANPEA, la DRASS Rhône Alpes, les DDASS de Rhône Alpes, les inspections académiques de la région, les inspections ASH. Il vise à fournir des réponses variées, coordonnées et de proximité, permettant le libre choix des familles d’enfants déficients visuels. Il coordonne des services d’expertise régionaux (CAMSP, CTRDV, IFMK DV) avec des services autonomes de proximité, grâce à un groupe technique se réunissant tous les trimestres, des rencontres interprofessionnelles 2 fois par an, et un comité de pilotage. Après 5 ans de fonctionnement, une auto-évaluation du dispositif est en cours.

Haut de page