Accès direct au contenu principalVous êtes actuellement en mode textuel : Retour au mode visuel

Accès direct au menu principal

Historique

Mode textuel Imprimer Taille du texte A+ A-
Vous êtes ici Accueil > PEP 42 LOIRE > Historique

Présentation

L’histoire des PEP :

L’œuvre des Pupilles a été crée en 1915 par des Inspecteurs Généraux de l’Éducation Nationale.

Elle visait à aider matériellement et moralement les orphelins et les victimes de la guerre, puis les enfants des mutilés et réformés.

C’est le philosophe Xavier Léon qui devient le premier Secrétaire Général de l’œuvre, après avoir eu l’idée de fonder des associations d’instituteurs pour aider les orphelins. Il participe à la fondation d’un Comité d’Initiative qui préfigure la Fédération des Pupilles de l’Ecole Publique, dont Louis Liard, Directeur de l’Enseignement Supérieur et créateur des universités, en est le président.

.

En 1916 est lancé "le sou des pupilles", dont le but est d’attribuer des aides aux orphelins des écoles publiques.

En 1917, la Fédération Générale des Pupilles prend la place du comité d’initiative. Les actions des Pupilles se mettent peu à peu en place.

La première colonie de vacances pour "redonner la santé aux petits orphelins" est ouverte en 1920, et le premier sanatorium voit le jour à Odeillo, dans les Pyrénées orientales.

D’œuvre de guerre, la fédération se transforme en oeuvre de paix et se met au service des "orphelins de la société", c’est à dire "tous les enfants et adolescents fréquentant ou ayant fréquenté les établissements d’enseignement public qui ont besoin d’assistance matérielle ou morale, les victimes de l’iniquité sociale".

Au fil du temps, la Fédération des Pupilles se développe. Des écoles de plein air pour les "enfants chétifs" (1925), des écoles d’apprentissage pour orphelins (1926), des orphelinats laïcs (1927) s’ouvrent.

le premier Institut Médico Pédagogique des PEP se créé en 1953 dans le cher, et les premières classes de neige ont lieu en 1961.

JPEG - 28.3 ko

En 1986 sont mises en place des actions de soutien scolaire pour les enfants qui ne peuvent aller à l’école, du fait de leur maladie ou d’une hospitalisation, c’est le démarrage du SAPAD, illustration de la volonté actuelle des PEP d’agir pour le droit et l’accès des enfants, des adolescents, des adultes à l’éducation, la culture, la santé, les loisirs, le travail et la vie sociale.

_

Haut de page